(TAL057) Le Loup

29 septembre, 2011 | Anouar |

Le podcast de la semaine nous est offert par l’une des nouvelles figures marquantes de la deep house parisienne, Le Loup. A tout juste 23 ans, Léonard Perret de son vrai nom s’est déjà bâti une solide réputation aussi bien en France qu’à l’étranger, ce qui lui permet de jouer régulièrement dans des endroits aussi prestigieux que l’Arma17 de Moscou, le DC10 d’Ibiza, les folles Half Baked à Londres ou le KaterHolzig de Berlin. Il peut ainsi bénéficier d’une certaine notoriété un peu partout dans le monde, et plus particulièrement aux Etats-Unis puisqu’il a rejoint la famille Wolf+Lamb en 2009 en sortant See Line sur le label de Gadi Mizrahi et Zev Eisenberg. Depuis ce premier maxi, Le Loup enchaîne les projets en solo sur Esperanza, Airdrop, Eklo ou encore Life & Death, mais également en collab aux côtés de Soul Clap, Clément Meyer et plus récemment Seuil, avec qui il vient de lancer le label 100% vinyle Hold Youth, axé sur une multitude de styles musicaux et dont les premiers extraits annoncent un projet déjà solide et prometteur.
Au fil de toutes ces années et au travers de ses nombreuses productions, Léo a ainsi exploré plusieurs facettes de la house pour nous proposer une musique à la fois pleine de modernité et ancrée dans un certain esprit old school. On y retrouve forcément une place singulière pour la techno de Detroit qu’il a commencé à affectionner par le biais d’artistes tels que Moodyman et Daniel Bell, mais ses influences puisent également leurs origines dans la soul, le funk, le disco et chez les esthètes du jazz à l’image de Miles Davis et Sun Ra.

Le mix qui suit, enregistré sur platines vinyle, montre ce souci évident d’authenticité. La sélection de Léo pose les fondations d’une house groovy à souhait, où il mêle avec justesse et rigueur mélancolie techno et boucles funk. Une vraie leçon.

______________________________________________

This week’s podcast is powered by one of the marking faces of the Parisian deep house stage, Le Loup. 23 year old Leonard Perret already set himself a strong reputation whether in France or abroad. A reputation that allows him to play regularly in famous places such as Moscow’s Arma17, Ibiza’s DC10, Berlin’s KaterHolzig or even the crazy Londonian Half Baked parties. Therefore he enjoys a quite good fame around the world, and more particularly in the US since he joined Wolf+Lamb in 2009 when he released « See Line » on Gadi Mizrahi’s and Zev Eisenberg’s label. Since the See Line EP, Le Loup kept on working on solo projects on Esperanza, Airdrop, Eklo and Life and Death, but also on collabs with Soul Clap, Clement Meyer and more recently Seuil with whom he just launched a 100% vinyl label, Hold Youth, based on various musical genres, and which first previews are already promising a nice and strong project.
Throughout these years and projects, Léo went over many sides of house music to finally deliver us a kind of music that is at the same time new and original, but also very linked to old school stuff. Of course, Detroit techno is very present within his produtions as he’s a big fan of Moodyman and Dany Bell, but his influences also dig into disco, jazz, soul and funk since he’s mad about people like Miles Davis and Sun Ra aswell.

The following mix was recorded on vinyl for the sake of authenticity. Léo’s selection sets the principles of a delightful groovy house, where he genuinely melts gloomy techno and funky loops. One good lesson.

Download here : (TAL057) Le Loup – 29.09.2011