KARISMA PODCAST #099 – BASS CULTURE RECORDS PART I

On 6 novembre 2013 by KARISMA

BCRLOGO

Nous y voilà : après une très longue route au coeur de la house, nous atteignons enfin le mois qui va marquer l’aventure KARISMA. En effet le centième épisode sera célébré dès la mi-novembre et c’est un parcours qui nous enchante énormément. Avant d’exposer quelques lignes en plus sur cet important moment, nous nous basons pendant un mois sur un label auquel nous avons pensé faire la promotion depuis quelques mois déjà. Si l’étranger regorge de maisons de disques qui n’arrêtent pas de nous épater, nous n’oublions pas les acteurs de la scène française. Coup de projecteur sur notre chouchou de novembre : Bass Culture Records.
Pour comprendre l’identité du label, il faut connaître la carrière de son fondateur : l’excellent D’julz. Ce superlatif est dosé à juste titre : ses productions, ses émissions de radio, ses compilations, ses prestations mais aussi ses remixes sont tout autant d’éléments qui ont formé la réputation internationale de ce français qui n’hésite pas à parcourir le globe. Julien de son vrai prénom a toujours été à la pointe des tendances électroniques depuis ses tous premiers débuts, en 1992. Véritable DJ et passionné, D’Julz a toujours surpris en cassant les barrières des genres. House ou techno, la vraie saveur du mix reste surtout celle de captiver son public et le papa de Bass Culture Records en est un digne auteur.
Paris reste la ville où D’julz a grandi ; il a débuté dans les premières raves et les clubs légendaires de la capitale avant de faire une parenthèse américaine à New-York en 1993. Une plus-value qui le fait jouer à son retour en Europe dans les meilleurs clubs de Belgique, en Hollande, au Royaume-Uni et bien sûr à Ibiza. Mais c’est en 1997 que l’aventure Bass Culture démarre réellement : les soirées du même nom arrivent au Rex Club et cette mensuelle est l’une des plus vieilles dans l’histoire du club. Alors quand il s’agit de nommer le label en 2009, la question ne se pose pas : Bass Culture Records est enfin né.
Pour célébrer les 15 ans des soirées Bass Culture, D’Julz a mixé la première compilation Rexperience, soulignant l’impact considérable que l’artiste a ainsi établi depuis au sein d’un des meilleurs clubs parisiens. Condensé de groove, de minimalisme et de rythmes ronds et rythmés, le label demeure alors une des icônes underground de la scène électronique française.
En cette première partie de mois nous avons l’honneur de recevoir John Jastszebski.
johnjastszebski
Jeune dj et producteur, fait parti des acteurs montants de la scène Parisienne. Cet ancien étudiant en cinéma autrefois amateur de hip-hop est maintenant (et a été pendant les dix ans passés) principalement attaché à tout ce qui tourne autour de la house et techno.
Apres avoir quitté Bordeaux pour Paris, il y a 7 ans, il a vite trouvé sa place dans de belles résidences dans les clubs les plus reconnus sur Paris comme Le Tryptique (maintenant le Social Club) , le Batofar, La Scène Bastille et bien sur le Rex club ! Il est maintenant reconnu comme l’une des étoiles de la House Nation Parisienne !
Il a sorti plusieurs Ep’s sur des labels comme Bass Culture, Phonogramme, Baile Musik, Vinyl Kills MP3, Res Lab, avec des remixs par Delano Smith, Rick Wade, John Dimas, Oleg Poliakov, Zadig…
Ses Productions ont eu beaucoup d’échos et sont joués par des artistes comme Nick Curly, Josh Wink, Dan Curtin, Sebo K, Technasia, Marc Romboy, D’Julz pour en nommer quelques-uns.
JohnJastszebski_3

ENGLISH VERSION

That’s grand : after a very long road through our ventures into house music, we’ve achieved a nice step which doesn’t need to be describe anymore. This month KARISMA climbs up a great stalwart as we are celebrating the 100th episode of our podcasts serie. We are really proud of it because it’s an awesome moment of love we are sharing since our lovely debuts back in summer 2010. Before taking much more time on it, we have decided to focus on a specific french label as our website is based in France. Even if Europe is making us excited as there are a long list of outfits, no doubt about the label we have chosen to highlight in november. The french scene is making waves and one of the rising imprints is still gathering gems and warm sounds : Bass Culture Records is our guest label this month.

 

Whether it’s through his productions, radio shows, compilations, parties or club sets, Bass Culture Records’ founder D’Julz has been at the forefront of electronic music since his career first began back in 1992. A firm DJ and fan favourite alike, his ability to transcend genres and trends has seen him hold one of the most consistent levels of success of any modern-day DJ/Producer. A run of form that is at its strongest, today.
D’Julz’s early career saw him make an instant impact in his home city of Paris, spinning at many of the city’s early raves and legendary clubs. A hugely successful move to New York in 1993 quickly furthered his reputation, and upon his return to Europe he found himself to be in high demand, playing key clubs in Belgium, Holland, the UK and Ibiza.
1997 saw the birth of his now legendary ‘Bass Culture‘ night at Rex Club, Paris. The monthly party has become the longest running event in the club’s history, and in 2009 gave its name to D’Julz’s highly successful record label. His impact on the club was further celebrated in 2010 when he was asked to mix the debut Rexperience compilation of the series, coinciding with the 15th year of the Bass Culture parties.
For this first part of the month, we have the delightful pleasure to host John Jastszebski.
JohnJastszebski
A headlining act among the young and promising producers/djs of Paris, John Jastszebski, who previously studied cinema, now draws inspiration from cinematographic culture to create heavy house and techno sounds. Formerly a fan of hip-hop, a pioneer genre to disk jockeys of all sorts, John Jastszebski is now (and has been for the past ten years) mainly bound to all that is techno.

He primarily played in Bordeaux, where he resided before making way to Paris, where he quickly became resident dj at Le Tryptique (now Social Club), and for backstage parties in Batofar. Beginning with 2011, he also often plays at the famous Rex Club. He is now recognized as one of the most talented djs, not only in Paris, but worldwide.

John has released several EP on labels like Bass Culture, Phonogramme, Vinyl Kills MP3, Baile Musik, Splendi Lo-Fi, Subversaal Musik, Deso Records, and Res Lab with some remixs from Delano Smith, Rick Wade, John Dimas, Oleg Poliakov, Zadig.
His productions have received plenty of affirmation from established djs such as Nick Curly, Josh Wink, Dan Curtin, Sebo K, Technasia, Marc Romboy, D’Julz, to name a few.

JJ02