Entretien avec Shonky (Apollonia / Real Tone / Berlin)

Proposé par le Jeudi, 8 mars


Déjà merci de prendre du temps pour www.holler-musics.com

>Comment tu vas ?  et comment était ton weekend ?
>Shonky: Ca va, un peu malade. Vendredi j’étais sur Copenhague au Culture Box, le club phare de la ville,  plutôt cool là bas.  Et samedi soir aux Canaris, à Las Palmas pour une soirée club du Carnaval annuel.  Très sympa, mais 5h d’attente entre 2 avions, dur…surtout pour faire 1h de vol après.

>Tu fais partie depuis quelques années des djs français à inviter sur les dancefloors du monde entier. Comment vis tu cette notoriété grandissante ?
>Shonky: Je suis heureux de tout ça. Je bosse un maximum pour perdurer dans le temps. Et tu sais l’important c’est que l’on se retrouve ensemble avec les potes pour faire ce qu’on aime. On a commencé ensemble en 98, j’ai connu Dyed en tant qu’organisateur, et moi j’étais seulement là pour la teuf. Ca fait surtout plaisir de voir jusqu’où on est arrivé depuis !

>Justement, 2012 marque pour toi l’aventure « Apollonia » avec tes compères Dan Ghenacia et Dyed Soundorom. Comment est venue l’idée de créer votre propre structure ?
>Shonky: Dan était sur « feu » Freak ‘n chic, et c’était lui qui décidé des sorties, etc, normal c’était le patron ! Avec cette nouvelle structure, on est donc tous les 3 à voir ce que l’on veut sortir sur le label. Il y a aussi le fait qu’on en avait marre d’attendre notre « tour » pour sortir nos tracks. Là au moins, dès qu’on est prêt, hop on sort ça.

>Y-a-t-il un style spécial prévu sur Apollonia ?
>Shonky: Un peu oui. Déjà un gout commun et prononcé pour la deep house club, influencé par San Francisco, assez psyché. Et bien sûr axé sur l’esprit « d’after ».

>Sur la première sortie, The Minneapolis Touch EP, tu t’aventures dans ce que tu fais de meilleur, c’est à dire une deep house très futuriste, métallique et sensuelle. Et toi comment définirais tu ta musique ?
>Shonky: Il y a pas mal d’élements old school, assez nostalgique de ce que j’écoutais. j’ai mes racines et j’essaie de faire ça à ma sauce. Et comme je te l’ai dis, je serais toujours axé sur une deep house/ teck-house afterisante.

>On s’était vite parlé au Spartacus Club à Marseille, et tu m’avais confié que le vocal samplé dans Le Velour était de Usher. L’idée t’est venue comme ça ?
>Shonky: Le sample collait bien, vu que c’est juste du spoken word, elle a pas le coté hip-hop Rnb trop cheesy, ça passe tout seul.D’ailleurs dans le titre Minneapolis touch c’est Prince que j’ai utilisé. je construis mes tracks comme des chansons, donc tant que la tonalité de la voix me plait, pourquoi pas !

>Et quel regard portes-tu sur cet « essor », peut être légèrement excessif et/ou mal utilisé, de sample hiphop/rnb dans la musique house d’aujourd’hui ?
>Shonky: je pars du principe que c’est cool de sampler, par contre je n’aime pas que l’on reconnaisse le sample. Car dans ce cas là,  on aime une track par rapport à ce fameux échantillon. Je n’ai pas envie que l’on apprécie mes productions par rapport à un sample « connu » utilisé…Tu sais avant, on appelait ça des bootleg c’est tout quoi… Cette période Edit est cool, mais j’ai du mal à donner un crédit à des tracks des fois grossières. C’est un peu poussé, histoire de faire lever les bras.  Je préfère l’utilisation fluide et mystérieuse du sample, transformer et incorporer.Que le sample ne soit pas au « milieu » du son.

>Comment vois tu la musique électronique de demain ? Et la tienne ?
>Shonky: Cela change tous les 6 mois, c’est dur de répondre à ça. Plus tu vieillis, plus tu sais ce que tu veux faire. Pour ma part, je reviens toujours sur mes bases, ce que j’aime depuis toujours, et je fais évolué ça avec le temps. En tout cas, je veux de plus en plus m’equiper de machines. Je bosse déjà avec une MPC3000, et un Juno 106 arrive bientôt, je veux optimiser toutes mes machines pour rendre la production plus simple et instinctive. Je sais comment avoir chaque son que je veux/pense. Je veux donc gagner en temps et créativité. Et après cela, voir ce que donnera ma musique.

>Last question : 2012 alors, quels sont tes projets perso ? Et quel avenir pour Apollonia ?
>Shonky: Bientôt la sortie du 2ème Apollonia, de Dan et moi, avec un remix de The Mole. Cela se poursuivra par une sortie de Dyed seul et Dan seul. Pour ma part je suis entrain de finir une track et des remis. Tout ce que je souhaite, c’est un maximum de musique et mettre le label dans les rails.

See ya at Sonar surement !